L'intégrateur web qu'il vous faut

Le responsive à portée de la main......

Ce sont les utilisateurs qui en parlent le mieux

Un label comme le nôtre se devait d'avoir une interface crédible pour passer outre un manque possible de distributeur par exemple. GDO WEB a parfaitement répondu à nos attentes. Pour la ressorti du premier album du Wedding Present nous avions connu de gros problèmes. Les chemins étaient mal définis et la demande s'en est ressentie. Avec ce nouveau site, nous avons augmenté notre fréquentation, et les retours sont unanimes. Cela nous conforte dans l'idée que le site du label n'est pas que de l'accompagnement, mais une nécessité vitale pour un label comme le nôtre, et en cela GDOWEB est un interlocuteur privilégié.

Pour la sortie du nouvel album, nous avons voulu un site qui ressemble à l'atmosphère du disque. GDO WEB a été à notre écoute, parvenant à lier impératifs techniques et artistiques. Pour la première fois, nous avons décidé avec le label d'avoir un accompagnement numérique sur un sortie. Nous avions déjà eu une approche de ce type, mais plus lointaine sur le précédent album. Là pour Elor, cette ile, entre légende et royaume scandinave ubuesque nous avions l'idée de tourner des vidéos, d'offrir des sons et de lier certaines chansons à des lectures qui influencèrent Dominique. Les propositions de GDOWEB nous ont même ouvert sur des possibilités que nous n'imaginions pas.

Depuis la fin de Sonic Youth je n'avais pas de site, juste des pages sur des réseaux. GDO WEB m'a proposé une interface clé en main, moderne et facile d'utilisation.hgshs sqjhvdhjsqvdhdsqhjhdsjq hsdvjhshvhjdsj sc hdhvdsh hhjjhvsqjds fhvfgjhsvfh hvgfhdsvqfjh shfhgfhfdhq ds hfbhjfhjb hs hjhfbjhfhjbj fhjdbsjh jhhjfhjs fcdhjsvfjhvfj hshvdhsjvfjh qhsd shjjhsjdkfhsjkhfljkjs kd sdfhjkbf dsj fd sdsh gdsjsds dshg sgs f dfhgdsfhgqjlgsdgdshlg s d fh dgf jgdsfgds qldqsf hjgf jgds fhg f fd gdjsjdsqgjqfjhg fdghfhg hgfdlhqghjfgdjgldgdghjgdhjg dhjfg fghhdj gfhgfldqgfhguddkjsbjkbkbmdvsbvsqbvkd vjb hbdhbvjmbqdmsbfdqbsjdsfbfbsfdhjmfjhfjkhbfhbhdsqblfhfbdhbfhb.